septembre 13, 2019 2 translation missing: fr.blogs.article.read_time

La vie quoi…

Il est 09h, vous arrivez au bureau. Le ventre vide, car pas eu le temps de prendre un petit-déjeuner : un quart d’heure de sommeil en plus, ça ne se refuse pas, sauf cas extrêmes de petit-déjeuner surprise au lit ou de câlins intempestifs.

Il est 09h15, vous avez dit bonjour à l’équipe, ouvert vos mails, fait semblant de les lire, puis vous vous êtes précipité dans la cuisine (si vous en avez une) ou à la machine à café (si vous n’avez pas la chance d’avoir une cuisine). Et là, vous avez pris votre café, peinard(e).

Quelques minutes plus tard, disons vers 09h25, c’est parti : votre intestin commence à gazouiller. Grosse commission, et grave question : faut-il ou pas aller aux toilettes au bureau ?

Non, pitié

Certains d’entre vous s’y refusent catégoriquement, risquant parfois l’occlusion intestinale. Exagération à part, se retenir d’aller aux toilettes perturbe considérablement le rythme d’élimination des déchets, pouvant perturber grandement votre cycle de digestion. En même temps, si vous travaillez dans une toute petite structure, avec des WC en plein milieu de l’open space, on vous comprend. Personne n’a positivement envie de donner un concert au bureau à 10h du matin, au beau milieu de collègues hilares. On vous comprend aussi quand il n’y a qu’une seule toilette pour les deux sexes. L’égalité homme/femme, on est chauds. La mixité absolue au petit coin un lendemain de soirée, ça nous refroidit un peu.

Oh oui !

Au contraire, certains d’entre vous sont très à l’aise à l’idée d’utiliser les toilettes de l’entreprise. Après tout, elles sont théoriquement nettoyées tous les soirs et l’insonorisation y semble tout à fait satisfaisante. En outre, il y manque rarement de papier toilette, et les plus chanceux d’entre vous ont carrément du Popee à leur disposition à partir de septembre 2019. Encore mieux : les plus en dilettante de vos collègues se rendent à la salle d’aisance avec un journal, un bouquin, ou encore leur ordinateur portable. Mêler l’utile à l’agréable n’a jamais tué personne, rétorquent-ils à votre visage scandalisé d’une telle attitude non professionnelle.

In fine…

En conclusion, deux réponses simples à la question fatidique « Tu vas aux toilettes au bureau toi ? » : OUI et NON. Une fois qu’on a dit ça, on n’a pas dit grand-chose, mais au moins on aura un peu rigolé en cette fin de semaine.

🐣 A très vite les Popees ! 🐣